Scroll To Top

Aperçu des services

Les services offerts touchent un large éventail de services psychologiques adaptés aux besoins des clients tant au niveau de l'individu que de l'organisation.

Il s'agit de services professionnels uniques, faisant appel à une riche et solide expérience clinique soutenue par un développement personnel et un perfectionnement professionnel à la fine pointe.

J’aide les clients à retrouver un sens à leur vie. Leur bien-être physique et mental est toujours au centre de ma pratique, avec une constante préoccupation de dispenser des services de haute qualité.

Malgré le fait que j’exerce dans le secteur privé, ma pratiqe clinique est toujours guidée par des règles et des valeurs d’éthique reconnues professionnellement.

 

Psychothérapie

La psychothérapie est un traitement psychologique qui offre aux personnes l’opportunité d’explorer leurs problèmes émotionnels, leurs perturbations comportementales ou tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique.

Le but de la psychothérapie est de favoriser chez la personne, des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif (pensées), émotionnel, comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé.

La psychothérapie offre un environnement sécuritaire et confidentiel, de non-jugement tout au long du traitement afin d'explorer et de travailler les problèmes présentés. Par une prise de conscience de soi, la personne en vient à découvrir son propre potentiel et à trouver des solutions appropriées pour elle-même. La psychothérapie aide habituellement la personne à améliorer son regard sur sa vie, ses relations interpersonnelles, son travail et son bien-être psychologique en général.

La psychothérapie s’appuie sur des modèles théoriques (scientifiquement reconnus) du développement et du fonctionnement psychologique et mental de l’être humain. Ces modèles théoriques permettent de mieux comprendre ce que sont les difficultés ou les troubles d’ordre psychologique et mental et ce qui les cause.

Les interventions thérapeutiques prennent place au sein de la psychothérapie et dépendent du champ d’expertise du psychologue - psychothérapeute. Les interventions thérapeutiques sont variées selon les modèles théoriques sur lesquels se base la formation du psychologue - psychothérapeute. Le psychologue - psychothérapeute peut être qualifié(e) dans un ou plusieurs modèles théoriques.

Mon approche psychothérapeutique est intégrative en ce sens que c’est une approche holistique et dynamique qui s’appuie sur une solide expérience clinique et thérapeutique variée intégrant plusieurs modèles théoriques (psycho-dynamique, Cognitive comportementale, existentielle/humaniste, EMDR, thérapie des schémas) et de ce fait, me permet d’adapter mes interventions thérapeutiques aux besoins spécifiques de mes patients et non l’inverse.

Bien que la majorité des personnes rencontrent des problèmes très semblables, chaque individu vit ses émotions de façon très personnelle. J’attache beaucoup d’importance à établir une relation thérapeutique profondément humaine et authentique – ingrédient essentiel au succès de la thérapie – quelle que soit la compétence et l’approche thérapeutique du psychologue – psychothérapeute.

Je travaille auprès d'une clientèle très variée (adultes, couples, adolescents et personnes âgées) présentant toutes sortes de difficultés liées à des abus, de l'harcèlement, des traumas, état de stress post-traumatique, des séparations difficiles, des changements de carrière, des difficultés d'adaptation, des crises existentielles.

J'offre de la thérapie de couple basée sur les émotions (TCE) et de la thérapie pour les personnes au tempérament à sensibilité élevée (hypersensible). Les patients de la CSST, IVAC et SAAQ sont les bienvenus.

 

La Méthode de traitement par EMDR

L’EMDR est l’intervention thérapeutique de choix recommandée par le Département de la Santé de Grande Bretagne pour le traitement de l'état de stress post-traumatique (Institut National pour l’excellence clinique, NICE, Guidelines 2005).

L’EMDR ou Méthode de désensibilisation et de retraitement par les mouvements oculaires est une intervention thérapeutique qui a été développée par F. Shapiro en 1987, principalement pour le traitement de l’état de stress post-traumatique. Plus d’un million de patients à travers le monde ont été traités avec succès grâce à l’EMDR.

L'EMDR est une méthode efficace, complexe, puissante et rapide, dont les effets thérapeutiques sont prolongés. Comme toutes les approches thérapeutiques qui ont fait leurs preuves, l’EMDR regroupe la plupart des éléments fondamentaux et indispensables à la bonne conduite d'un traitement thérapeutique. C’est une approche holistique qui rejoint les émotions, la pensée, les comportements et la condition physique.

C’est une approche thérapeutique basée sur la recherche et considérée efficace dans le traitement des souvenirs traumatiques et l’état de stress post-traumatique.

Les personnes traitées avec l'EMDR sont souvent étonnées de voir leur anxiété diminuer dès les premières séances et de réaliser qu'elles retrouvent un meilleur sommeil et une amélioration générale de leur condition, et de ce fait porteur d’espoir.

Au fil des années, l’EMDR s’est avérée efficace également pour le traitement des problèmes émotionnels suivants :

  • Panique
  • Anxiété générale
  • Phobies
  • Abus sexuels
  • Harcèlement psychologique
  • Victimes des accidents de la route
  • Deuil
  • Dépression
  • Douleur Chronique
  • Dépendances
  • Anxiété de performance

L’EMDR est une intervention thérapeutique efficace certes, quand elle est bien appropriée selon des critères cliniques très stricts, d’où la nécessité de bien évaluer la problématique présentée avant toute application de cette méthode. La longueur du traitement dépend de la sévérité des traumas. Pour les traumas multiples et complexes, le traitement est à plus long terme, mais les personnes ressentent souvent dès les premières séances un soulagement de leur détresse émotionnelle et de leurs symptômes, et qui en soi est d’espoir, même chez les personnes traumatisées depuis longtemps pour qui les autres interventions thérapeutiques n'avaient pas nécessairement allégé leur souffrance.

Plus d'information sur l'EMDR

La thérapie EMDR : une percée dans les traitements psychologiques

La thérapie EMDR (Méthode de désensibilisation et de retraitement par les mouvements oculaires) – est une nouvelle thérapie très efficace avec des effets thérapeutiques rapides pour le traitement de l'état de stress post-traumatique et d'autres désordres émotionnels. Elle ne fait appel à aucun médicament, aucun accessoire et ne génère aucun effet secondaire. L'EMDR est une forme de psychothérapie ponctuelle administrée par un thérapeute certifié en EMDR. Dans la plupart des cas on note une réduction notable des symptômes après trois à quatre séances.

La thérapie EMDR se déroule en plusieurs étapes. C'est au cours de la première étape (qui peut se poursuivre sur plusieurs séances selon la complexité de la problématique et le niveau de détresse émotionnelle) que le thérapeute fait une evaluation clinique complete de l'expérience traumatique vécue et établit la façon dont le client affronte présentement son expérience traumatique, et enfin, explique la procédure thérapeutique utilisée. Ensuite quand le client est bien préparé, il lui est demandé de se remémorer mentalement l'événement traumatique vécu tout en concentrant son regard sur un objet que le thérapeute déplace de part et d'autre du champ de vision du client. L'EMDR reproduit ainsi les mêmes processus naturels d'information du corps, constatés par exemple lors de recherches sur le sommeil où on a déterminé que les mouvements rapides des yeux des sujets étudiés étaient en lien direct avec leurs souvenirs et leurs expériences quotidiennes.

Quand on vit une expérience traumatique aiguë, notre système naturel de processus d’information ne peut plus y faire face. C’est comme si les émotions et les pensées deviennent tellement souffrantes et envahissantes qu'elles ne sont plus gérées ou traitées par notre système normal de processus d’information. L’expérience traumatique reste donc bien présente et resurgit en mémoire régulièrement, avec son intensité d'origine et la vulnérabilité qu'elle génère, situations combien difficiles à vivre et à gérer pour la personne. L’EMDR aide à neutraliser l’expérience traumatique et à l’intégrer dans le fonctionnement général de la personne en remplaçant les pensées négatives, les émotions, les sentiments et les sensations liés à l’expérience traumatique par des pensées plus adaptées.

La thérapie EMDR est une des thérapies les plus efficaces et une alternative sécuritaire aux médicaments et aux thérapies de longue durée et est recommandée comme thérapie de choix dans plusieurs pays européens.

La thérapie EMDR est un traitement efficace pour beaucoup de désordres émotionnels autres que l'État de Stress Post-traumatique incluant la dépression, l’anxiété, les attaques de panique, les pensées obsessives, les abus sexuels et physiques, l’harcèlement, l’intimidation, les dépendances, le deuil non résolu, l'anxiété de performance.

Yasmina Lallemand est une psychologue clinicienne / psychothérapeute accréditée et approuvée par EMDRIA en thérapie EMDR basée à Montréal.

Un nombre croissant de cas sont référés à Yasmina provenant de médecins, d’employeurs, de professionnels de la santé, concernant des patients dont ni les médicaments, ni les psychothérapies de longue durée n’ont apporté le soulagement désiré. Ils sont souvent très surpris de constater combien rapidement leur anxiété diminue et comment la qualité de leur sommeil et de leur vie en général s'améliore, et ce, dès les premières séances de traitement par la thérapie EMDR. Certains d'entre eux expriment beaucoup d'amertume quand ils réalisent les pertes de temps et d’argent en lien avec l'achat de médicaments ou la poursuite de psychothérapies qui ont duré des années, avec si peu, sinon aucun effet sur le traitement de leurs traumatismes.

Si vous avez des questions sur l'EMDR, n'hésitez pas à contacter Yasmina Lallemand.

Cliquez ici...

  

La thérapie de couple centrée sur les émotions

La thérapie de couple centrée sur les émotions, dont l'efficacité a été validée par de nombreuses recherches, est basée sur la théorie de l'attachement et des neurosciences. La thérapie centrée sur les émotions (TCÉ ou Emotionally focused therapy) a été développée au début des années 1980 par Sue Johnson et Leslie Greenberg au Canada. C'est une thérapie conjugale ou familiale inspirée de la théorie de l'attachement de Bowlby. Selon cette approche, les couples rencontrent des problèmes de relation quand ils vivent une déconnexion émotionnelle, ce qui conduit notamment le couple à des conflits et des cycles négatifs répétitifs de critiques, de colères, de désengagements (danse négative).

Selon Johnson et Greenberg, le manque d'engagement émotionnel et l'évitement dans la relation de couple nuisent à l'établissement d'un attachement sécuritaire. Ce type d'attachement est fondamental pour que le couple puisse maintenir une base sécuritaire et faire face à leurs différents et différences, tout en s'accordant la possibilité d'explorer le monde interne et externe. Toujours selon eux, la relation d'attachement constitue un moyen de régler les émotions négatives soulevées par le conflit conjugal. Le lien affectif permet la perception d'une ouverture et d'une réponse chez l'autre, ce qui favorise les sentiments de proximité et de sécurité requis à l'exploration du conflit et des émotions.

  

L’approche humaniste-existentielle

L’approche humaniste et existentielle se distingue des autres modèles thérapeutiques en insistant sur l’importance de l’expérience subjective de la personne, ainsi que le souci de la croissance positive plutôt que de la pathologie. La perspective humaniste considère la nature humaine comme fondamentalement bonne avec un potentiel de maintenir des relations significatives en bonne santé et de faire des choix qui sont dans le meilleur intérêt de soi et des autres. L’être humain porte en lui le potentiel d'aller mieux et de se réaliser pleinement. Un des buts du travail thérapeutique est d’amener les patients à se libérer de ce qui les empêche de vivre une vie plus en harmonie avec eux-mêmes. La croissance et la réalisation de soi, la capacité d’autonomie et la responsabilité personnelle sont encouragées. C'est une des approches qui s'intéresse non seulement aux gens en détresse, mais aussi aux gens qui vont relativement bien, mais qui souhaitent s'actualiser davantage. L'accent est mis sur le moment présent et sur la capacité de la personne à prendre conscience de ses difficultés et à les travailler.

Le psychologue - psychothérapeute va donc faciliter l'exploration de soi engagée par la personne durant la thérapie et va lui offrir un accueil et une écoute sans jugement. Pour la psychologie humaniste - existentielle, l'aspect fondamental est l'expérience individuelle de la personne. L'humain est compris comme étant conscient de lui-même, devant donner un sens à son monde et participant activement à la construction de son être. Chaque individu comprend le monde différemment car il construit sa propre réalité subjective selon ses dispositions, son développement et ses expériences passées. Notre manière de percevoir la réalité affecte alors nos comportements, nos réactions, nos émotions et nos pensées. La thérapie consiste à rencontrer l'autre personne dans sa réalité personnelle et l'aider à mieux la comprendre et à l'élargir. Le but de la thérapie existentielle-humaniste est de guider le client vers l'actualisation de soi-même, vers l'identification des ressources internes et vers le développement de son plein potentiel.

  

L’hypersensibilité

Carl Gustav Jung (1875-1961) - médecin psychiatre et fondateur de la psychologie analytique et penseur influent - avait entrepris des recherches sur l’hypersensibilité et disait :

« Une certaine sensibilité innée produit une préhistoire spéciale, une manière différente de vivre les événements de l’enfance. [...] les événements liés à de puissantes impressions ne parviennent jamais à s’effacer sans laisser de trace chez les personnes sensibles ».

Malheureusement, l’hypersensibilité est souvent dévalorisée dans la société occidentale actuelle plus axée vers l’extériorité et la performance et cela a un impact sur le développement des personnes hypersensibles. Alors que ce tempérament inné, souvent inconnu, mal compris même chez les professionnels de la santé, représenterait 15% à 20% de la population réparti aussi bien chez les femmes que les hommes.
 
Nous savons que l’enfance et l’adolescence comportent des expériences cruciales et celles-ci vont amener les personnes hypersensibles à se retrouver dans un des ces deux groupes : ceux qui vivent des moments de dépression et d’anxiété et ceux qui n’ont jamais été troublés par ce genre de problème. Le lien sécurisant dans l’enfance et le milieu familial dans lequel elles évoluent sera déterminant dans leur manière de se vivre et de se ressentir dans le monde. Dans les milieux défavorables, les personnes hypersensibles développent souvent un manque d’estime de soi, un sentiment d’être différent, un sentiment de ne pas être ‘normal’, un isolement social, voir des états anxieux et/ou dépressifs car cette différence de tempérament se vit souvent plus mal que bien. Vivant les choses plus intensément, elles se font souvent reprocher leur hypersensibilité. Le terme d’hypersensibilité lui-même, revêt souvent une connotation négative, une sorte de référence à un trait de la personnalité négatif. « Tu es si hyper-sensible ! », « tu prends trop les choses à cœur », « tu devrais te faire une carapace ». Malheureusement, l’hypersensibilité est un tempérament inné et non le résultat de comportements acquis.
 
C'est grâce au Dr Elaine Aron – psychologue clinicienne américaine - chercheuse/psychothérapeute, elle-même une personne hypersensible, que nous comprenons aujourd’hui de mieux en mieux ce tempérament inné par le biais des neurosciences. L’auteur précise que les personnes hypersensibles qu’elle a suivies ont constaté un changement dans leur vie après la psychothérapie.
 
L’hypersensibilité ne se limite pas seulement au domaine des émotions, mais s’exprime dans l’ensemble de la personne. Elle touche des domaines aussi variés que la douleur physique, la capacité à gérer de nouvelles situations, l’intuition, la tolérance aux stimulations (bruits, lumière, musique, foule, travail, responsabilité, etc.), comme aux manques (faim, sommeil, etc.).
 
Compte tenu de la spécificité de chaque individu, les hypersensibles ne présentent souvent que certaines caractéristiques. Il convient d’aider les personnes hypersensibles à mettre en place toutes sortes de stratégies visant à mieux se gérer au quotidien, à mieux comprendre l’hyperstimulation et l’hyper-activation de leur système nerveux et d’apprendre à vivre et célébrer leur tempérament différent. Ensuite, d’examiner les effets de leur sensibilité dans leur existence, sur leur entourage, leur carrière, leurs relations et leur vie intérieure.

 

L'hypnose

L'hypnose (état de conscience modifié) est utilisée principalement lors de séances de psychothérapie à des fins de relaxation. Cela permet au patient de pouvoir atteindre un niveau de détente permettant de mieux gérer le stress.

 

Thérapie cognitive et comportementale

La thérapie cognitive et comportementale est une approche thérapeutique qui est basée également sur la recherche clinique. Cette forme de thérapie tient compte à la fois des phénomènes de pensées (le cognitif), des phénomènes de croyances, des attitudes et des comportements de la personne et permet de découvrir comment ces phénomènes influencent et conditionnent les désordres émotionnels.

Cette approche thérapeutique particulière utilise des stratégies variées de la part du thérapeute comme celle d'amener la personne à interroger son schème de pensée, et utilise aussi des techniques comportementales afin d'aider la personne non seulement à comprendre les causes des problèmes qu'elle vit, mais aussi de lui fournir les outils qui vont lui permettre de changer et de surmonter son anxiété ou sa dépression par exemple.

Les problèmes tels que la dépression, l’anxiété et les phobies sont déclenchés ou accentués par des schèmes de pensée. Le psychologue - psychothérapeute en thérapie cognitive et comportementale aide la personne à identifier ses déclencheurs, comprendre et remettre en question ses schèmes de pensée et ses attitudes qui alimentent sa détresse psychologique, et l'aide aussi à développer des stratégies efficaces pour mieux gérer son problème.

 

La thérapie des schémas (Jeoffrey. Young)

La thérapie des schémas est fondée sur les méthodes cognitives et comportementales. Elle intègre aussi des techniques issues de la psycho-dynamique (relation thérapeutique, re-maternage partiel), de la Gestalt-thérapie (techniques émotionnelles) et de la théorie de l'attachement (Bowlby).

La thérapie des schémas a pour but d’aider la personne à se débarrasser de l’emprise de ses schémas : ensemble d’émotions, de souvenirs, de croyances, de sensations dont l’origine remonte à l’enfance ou à l’adolescence et qui amènent la personne à des scénarios de vie répétitifs et dysfonctionnels (ex : choisir des partenaires de vie maltraitants chez une personne ayant un schéma d’imperfection ou d’abandon).

Les schémas sont responsables de la mise en place de "stratégies" d'adaptation qui entraînent un style comportemental et relationnel particulier, spécifique à la personne. Ainsi, le thérapeute aide le patient à identifier ses schémas, à en comprendre les origines et à les mettre en relation avec ses problèmes actuels. Le psychologue - psychothérapeute associe des techniques à la fois cognitives, émotionnelles, comportementales et interpersonnelles pour remplacer ou modifier les schémas et les styles d'adaptation dysfonctionnels de la personne par des comportements plus sains et plus adaptés.

La thérapie des schémas est également fort bien adaptée aux avancées actuelles en neurosciences. C’est une approche intégrative.

 

Aide aux employés

Les employeurs reconnaissent de plus en plus les implications reliées au stress et aux problèmes de santé mentale en milieu de travail. Les plus récentes statistiques montrent que jusqu'à 40% des absences au travail sont d’ordre psychologique.

Selon la loi actuelle au Québec, les employeurs ont l'obligation de s’assurer que les conditions de travail de leurs employés ne soient pas source de maladies ou d'accidents. Le stress lié aux problèmes en dehors du travail comme les difficultés financières ou familiales par exemple, peut tout autant affecter l'habileté d'un employé à faire face au stress sous la pression du travail.

Quand une gestion du stress des employés est déficiente ou négligée, cela se traduit chez les employés par une augmentation des absences, la répétition de congés de maladie plus ou moins longs, une diminution de la performance et de la productivité, un moral à la baisse, un mouvement de personnel important, une mauvaise gestion du temps, des douleurs et des maladies psychosomatiques (douleurs de dos, ulcères, migraines, etc.) et enfin, des difficultés relationnelles entre les collègues.

La qualité de mes services psychologiques repose sur divers facteurs dont l’expérience clinique de plusieurs années avec les entreprises et leurs employés, l’intuition, la sensibilité, la connaissance, et enfin, la maîtrise des mécanismes complexes en lien avec les exigences organisationnelles et légales que doivent respecter les services des ressources humaines et les services de santé et de sécurité au travail.

Grâce à une grande habileté dans l’identification et la résolution des problèmes, et à mes talents de communicatrice, j'arrive à développer et maintenir d’excellentes relations interpersonnelles et des liens de confiance à tous les niveaux pour aboutir à des solutions qui rejoignent toutes les parties en cause.